Yana Toboso, Black Butler, tome 1, 2, 3 & 4

Publié le par Grazyel

Déjà, je remercie mon amie So’ de m’avoir passé ses quatre premiers tomes de Black Butler. Je voulais les lire parce qu’ils étaient, paraît-il, quelque peu tendancieux par rapport au yaoi. Et j’avoue très franchement que ce n’est pas faux ! Maintenant, si j'ai aimé, c'est une autre histoire !

 

BB1.jpg

Résumé : Sebastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d'érudition, d’éducation, d'art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!

J’ai eu du mal à accrocher à cette nouvelle série. Le premier tome était sympa, je l’ai lu en une fois, mais il ne me donnait pas forcément envie de connaître la suite. C’est au milieu du tome 2 et durant le tome 3 que j’ai fini par réellement aimé ce manga et l’avoir dévoré jusqu’au bout de la nuit ! (la veille de devoir rendre les volumes xD).
Au début, Sebastian semble gentil, niais, banal, et j’avoue que ça m’avait un peu déplu. Je me disais « encore un héros mignon, sans caractère… » et finalement, il est ambiguë, intriguant et on sent qu’il cache une forme particulière de lui-même. Ce personnage est un démon, au sens propre et au figuré. Plus les tomes passent, et plus lorsqu’il affiche son air mesquin, je me dis qu’on ne peut pas se fier à lui. Je pense qu’il est assez imprévisible et que du coup, l’histoire sera vraiment intéressante grâce à lui, surtout si cette personnalité assez mauvaise est gardée (ce n'est pas forcément gagné...). D’ailleurs, je trouve que le dessin rends ça vraiment étrange, Sebastian a une véritable gueule d’ange et pourtant…
Tout comme Ciel aussi, j’ai même une hypothèse à son propos depuis le volume 3 (que je n’expliquerai pas ici).  Je l'ai trouvé tout à fait craquant comme perso, mais peut-être un peu trop froid et parfois trop ridicule (lorsqu'ils le travestissent ou lorsqu'il agit exactement comme un enfant de 12 ans capricieux...). Cependant, les autres personnages ne m’ont pas accroché plus que ça, ni Madame Red, ni Grell, ni personne… Je les ai trouvé ordinaire et le résultat d'un mélange de plusieurs personnalités prisent d'autres manga...
A ce propos, j’ai trouvé que ce manga était une sorte de… copie de God Child (Kaori Yuki), on retrouve beaucoup d’éléments similaires : Londres au XIXème, les résolutions de crime, Jack l’éventreur (il me semble), l’ambiguïté maître/majordome, la ressemblance entre Sebastian et Caïn… etc. Enfin, autant de choses qui m’ont un peu bloquées. Kaori Yuki est une magaka que j’aime énormément, et avoir un sentiment de plagiat sur un autre manga, ça m’a perturbé et pas mal déplu… Après, je me trompe sûrement, et puis, tout dépendra de la façon dont l’histoire va évoluer, peut-être cela me plaira-t-il malgré tout. C'est à suivre, donc.
J'ai aimé l'histoire, Sebastian, mais j'espère encore trouver quelque chose de vraiment intéressant à travers ce manga. Et même si on peut avoir un sentiment de shonen-ai, je n'ai pas trouvé cela aussi flagrant que dans God Child (*enfonce le clou du sentiment de plagiat*).

 

BB2.jpg

Publié dans Manga

Commenter cet article

Faustine Bernier 11/01/2011 18:11


Amen ! Enfin quelqu'un qui a remarqué la ressemblance flagrante entre God Child et Black Butler.
Moi ça m'a dégouté. Vraiment trop trop trop de coïncidence. En plus Riff appelle Cain "My Lord"..
Kaori Yuki au pouvoir ! è__é
NON MAIS.